Un bon plan de Miss bon plan pour tendre vers le 0 déchet.

Si comme moi vous êtes une fan des yeux de biche mais qu’en même temps vous avez envie de faire un geste pour la planète, voici mon bon plan du jour : faire son mascara maison.

 

Statistiques d’utilisation du mascara

Un tube de mascara a théoriquement une durée de vie de 4 à 6 mois après la première ouverture. Cette durée est théorique car bien souvent il dure moins longtemps. En effet, en l’utilisant, nous poussons de l’air dans le tube ce qui tend à assécher le produit. De même la pose à même les cils peut favoriser la prolifération des bactéries dans le tube et donc dans le produit.

D’un point de vue écologique, c’est donc beaucoup de plastique pour une durée de vie très courte

Et si la solution résidait dans un mascara fait maison ?

 

Ma recette de mascara

 Depuis l’Egypte, la composition type du mascara est stable et comprend la pigmentation, les huiles et les cires

La recette que je vous propose est extraite du guide « Ma famille (presque) zéro déchet« .

Vous pouvez utiliser un tube de mascara vide ou acquérir un tube vide que vous pourrez réutiliser et nettoyer au préalable. D’après mes recherches, il existe des tubes à partir de 1,50 euro. En revanche, ce n’est que du plastique ou du silicone. Vous pouvez aussi choisir d’utiliser un petit pot.

Mascara fait maison
Write a review
Print
Prep Time
15 min
Cook Time
5 min
Total Time
20 min
Prep Time
15 min
Cook Time
5 min
Total Time
20 min
Ingredients
  1. 2 cuillères à café d'huile de coco
  2. 4 cuillères à café d'aloé vera
  3. 1/2 cuillère à café de cire d'abeille
  4. 1 dose de charbon végétal pour obtenir du noir
  5. du cacao en poudre pour obtenir du brun
Instructions
  1. Faire fondre ensemble l'huile de coco, l'aloé vera et la cire d'abeille.
  2. Une fois fondu, ajouter le charbon ou le cacao.
  3. Bien mélanger et remplir un tube de mascara vide à l'aide d'un petit entonnoir, d'une seringue ou d'une poche à douille créée dans un sac en plastique.
Notes
  1. Comme pour la recette du baume à lèvres, le plus dur est de nettoyer les ustensiles.
Miss bon plan Strasbourg http://missbonplan.fr/

Mon expérience avec le mascara fait maison

Même si je réduis mon impact écologique et réalise des économies considérables sur mes achats de cosmétiques et mascara en particulier, je crains un peu tout de même la prolifération de microbes.

Mon mascara sent divinement bon l’huile de coco au moment de l’application et cela est une vraie nouveauté.

Par ailleurs, l’application est un moins facile car le mélange est un peu plus liquide que le mascara que j’avais l’habitude d’utiliser à savoir le Volume Elixir d’Yves Rocher. La prochaine fois, j’augmenterai la quantité de cire d’abeille pour obtenir un mascara un peu moins liquide. En effet, l’huile de coco est liquide à partir de 24 degrés. Donc, si votre mascara réside dans la salle de bains, il est fort probable qu’il soit un peu trop liquide.

L’effet tenseur est aussi un peu moins efficace. L’effet waterproof peut être amélioré en augmentant la quantité de cire d’abeille.

Le démaquillage est facile grâce à mon huile de noisette, lavée au savon d’Alep avec mes lingettes démaquillantes réutilisables.

Attention, si le mascara commence à diffuser une odeur rance, il est temps de le jeter. Les ingrédients composant ma recette de mascara DIY ne représentent aucun risques pour la santé de l’oeil.

 

Et vous, avez-vous déjà testé une recette de mascara faite maison ? Que pensez-vous de mon expérience ? Laissez-moi vos avis dans les commentaires.

 

Retrouvez aussi Miss bon plan, mes concours et astuces sur ma page Facebooksur Twitter et sur Instagram.

Et rendez-vous très vite pour un prochain article.

Crédit photo : Miss bon plan

Rendez-vous sur Hellocoton !